ECP travaille au quotidien avec de nombreux tailleurs de pierre. Découvrez notre focus consacré à cette profession passionnante.


Que serait Strasbourg sans sa Cathédrale ? Paris sans ses immeubles Haussmanniens ? Ou encore l’Egypte sans ses pyramides, la Chine sans sa grande muraille ? Nous devons ces chefs d’œuvre aux tailleurs de pierre. Ce métier est apparu dès lors que l’homme a désiré construire d’importants édifices s’inscrivant dans la durée. Au fil des siècles, la profession a évolué mais reste un métier artisanal largement empreint d’une remarquable authenticité.


Au Moyen-Age, la profession connaît un essor formidable grâce aux chantiers des Cathédrales. Carriers, tailleurs et sculpteurs sont les précieux artisans sur qui repose l’édification de ces chefs d’œuvre de l’art gothique. La pierre est un matériau noble et le plus écologique qui soit dans le domaine du bâtiment, mais avec l’apparition du béton au milieu du XIXème siècle, elle cesse d’être le matériau de référence : c’est le déclin des métiers de la pierre. Leur champ d’action est désormais restreint à la restauration des monuments et beaucoup moins à la création.


Aujourd’hui, les tailleurs de pierre ont hérité d’un savoir-faire ancestral qui nécessite dix années de formation. La patience est en effet le maître-mot de cette profession méticuleuse. Le tailleur dégrossit la pierre pour l’adapter directement aux façades, mais peut également préparer le travail du sculpteur pour les pierres destinées à l’ornementation. Quand il s’agit d’une restauration, ces artisans veillent à respecter l’aspect de taille que le tailleur d’origine a donnée à la pierre, et reproduisent les marques de tâcherons qui caractérisent l’identité de l’artiste…